Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 19:45

jimi.jpg

 

Il y a deux ans, Jimi, un homme suédois de 43 ans a été victime d'une apoplexie (ndlr. suspension brutale plus ou moins complète de fonctions vitales d'un organisme) lors de vacances sur une île près de Göteborg, en suède. Arrivé sur place en urgence, l'hélicoptère médical n'a pas pu atterrir directement en raison du vent puissant qui soufflait à ce moment-là: du temps très précieux perdu qui a peut-être scellé son destin. C'est seulement après une heure et demie qu'il a pu être emmené à l'hôpital... par bateau. Sur place, le diagnostic a été sans appel: paralysie totale.

"Les médecins ont examiné le scanner du cerveau et ont expliqué à ma copine qu'il n'y avait plus beaucoup d'espoir et qu'il ne me restait pas beaucoup de temps à vivre", relate le quadragénaire, choqué. "Ma compagne pleurait tout le temps mais je n'étais pas en état de parler ou de bouger. Je ne pouvais qu'entendre", prolonge-t-il.

Après avoir brièvement perdu conscience, l'homme s'est "réveillé". C'est à ce moment-là qu'il a été témoin d'une conversation morbide. " Ils parlaient de donations, ils voulaient effectuer des tests sur mon foie et mes reins en vue d'un don à d'autres patients". Toujours impossible à ce moment-là pour Jimi d'esquisser la moindre réaction. "J'avais très peur de subir une mort terrifiante. Je craignais qu'ils m'incinèrent. Je me demandais si j'allais voir et sentir les flammes", témoigne le Suédois dans The Telegraph.

 

Jimi en est convaincu, il ne serait plus là aujourd'hui si un autre chirurgien plus expérimenté n'était pas revenu de vacances pour s'occuper de lui. Après avoir à nouveau analysé le scan, ce médecin a directement réalisé qu'il y avait encore de l'espoir et qu'il avait toujours une chance de s'en sortir. L'administration de nouveaux médicaments a permis de faire diminuer ses lésions au cerveau. Quelques jours plus tard, Jimi était capable de communiquer avec sa famille à l'aide de hochements de la tête.

A l'issue d'une revalidation de deux ans, il est à nouveau en mesure de parler et de bouger, même s'il reste cloué dans une chaise roulante. La semaine dernière, il a introduit une plainte contre l'établissement "Sahlgrenska" dans l'espoir que d'autres patients ne soient pas victimes de la même mésaventure. En théorie, les médecins ne peuvent évoquer le don d'organes que lorsque le patient a été déclaré officiellement en état de mort cérébrale. Ce n'était pas le cas de Jimi. L'hôpital a pris la plainte très au sérieux et effectuera une enquête interne.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nadege Mambe - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : NadegeMambe :: Actualité Insolite du Web
  • NadegeMambe :: Actualité Insolite du Web
  • : Un petit peu de tout pour se divertir sur le Web: Insolites, Humour et Vidéos drôles, Buzz, Actualité, Sport, Infos TV, Jeux...
  • Contact

Devenez Fan

Recherche

La vie est comme une bicyclette. Pour garder l'équilibre, il faut avancer

Fahrrad107.gif

Blume303.gif

 

Le plus grand secret du bonheur, c'est d'être bien avec soi

Beaucoup d’inventions ont été faites récemment. Mais pas une ne sera mieux que concevoir un enfant.

 

Baby203.gif