Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 13:00
La solitude est aussi mauvaise pour la longévité que fumer ou abuser de la boisson

De plus en plus d'Américains et d'Européens choisissent de vivre seuls. Même si la solitude est bénéfique de temps à autre, selon une étude de la Birgham Young University, les personnes qui passent trop seules vivent moins longtemps que celles qui sont entourées socialement.

 

Pour aboutir à ces conclusions, les scientifiques ont étudié un échantillon de 3 millions de personnes. Il est apparu que les personnes seules, socialement isolées ou vivant seules voyaient leur probabilité de mourir augmenter de 30% par rapport à la moyenne, rapporte CBS.

 

En outre, selon cette étude, la solitude et l'isolement social sont aussi nocifs pour la longévité que l'obésité. L'influence de la solitude est aussi comparée avec le fait de fumer 15 cigarettes par jour et avec l'abus d'alcool.

 

« Il s’agit d’un effet comparable à l’obésité, une chose que la santé publique prend très au sérieux », a déclaré Julianne Holt-Lunstad, auteure principale de l’étude. « Nous devons nous soucier de nos relations sociales plus sérieusement ».

 

La solitude et l’isolement social sont deux choses différentes. Une personne peut être très entourée socialement mais ressentir de la solitude. Dans d’autres cas, la solitude peut être voulue et la personne préfère s’isoler. Néanmoins, l’effet néfaste sur la longévité est identique dans les deux scénarios.

 

L’association entre solitude et risque de mortalité est plus importante chez les populations jeunes que chez les populations âgées. Même si les personnes âgées sont davantage amenées à vivre dans la solitude et sont confrontées à un risque accru de mortalité, la solitude et l’isolement social peut entraîner une mort prématurée chez les populations de moins de 65 ans.

 

Le journal espagnol La Gaceta, cité par le site hispanophone Opinza, explique par ailleurs que les chercheurs ont analysé les données publiées dans 148 études longitudinales et ont conclu que les personnes dont les interactions sociales étaient fréquentes voyaient leur probabilité de survie augmenter de 50%.

 

D’autres recherches antérieures de Julianne Holt-Lunstad et Tim Smith avaient montré que le risque accru de mortalité des personnes seules était comparable au risque encouru par une personne qui fume 15 cigarettes par jour ou qui abuse de l’alcool. Finalement, cette étude suggère que le risque de mortalité des personnes seules dépasse celui encouru par les personnes obèses.

 

« La hausse actuelle de solitude nous pousse à prévoir une épidémie de celle-ci dans le futur », a tenu à préciser Tim Smith, co-auteur de l’étude.

 

Source

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nadege Mambe - dans Santé et Bien-être
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : nadegemambe :: Actualité Insolite du Web
  • nadegemambe :: Actualité Insolite du Web
  • : Un petit peu de tout pour se divertir sur le Web: Insolites, Humour et Vidéos drôles, Buzz, Actualité, Sport, Infos TV, Jeux...
  • Contact

Devenez Fan

Recherche

La vie est comme une bicyclette. Pour garder l'équilibre, il faut avancer

Fahrrad107.gif

Blume303.gif

 

Le plus grand secret du bonheur, c'est d'être bien avec soi

Beaucoup d’inventions ont été faites récemment. Mais pas une ne sera mieux que concevoir un enfant.

 

Baby203.gif